Des salariés de Latécoère en grève contre les restructurations

jeudi 29 septembre 2016 11h54
 

TOULOUSE, 29 septembre (Reuters) - Une centaine de salariés de l'équipementier aéronautique Latécoère de Toulouse sont en grève illimitée depuis mercredi pour dénoncer le manque d'information de la direction de l'entreprise, qui prévoit 160 suppressions de postes et 77 reclassements, dont 55 sur d'autres sites du groupe.

A l'appel de la CGT, les employés ont débrayé une nouvelle fois jeudi matin alors que les réunions de négociations avec la direction sur le plan de sauvegarde de l'emploi doivent se poursuivre jusqu'à vendredi.

Après trois mois de négociations, les grévistes dénoncent le manque d'avenir du groupe suite à cette restructuration et la faiblesse des indemnités de licenciement et des mesures de reclassement.

"Nous resterons en grève aussi longtemps qu'il le faudra, tant que nous n'aurons pas de réponse sur la stratégie industrielle du groupe qui n'est actuellement porteuse d'aucun avenir pour le groupe", a déclaré à Reuters Florent Coste, délégué CGT, le syndicat majoritaire dans l'entreprise, ajoutant que "les indemnités de licenciement prévues n'étaient pas assez élevées au vu de la situation financière du groupe".

L'usine de Toulouse compte au total 850 salariés.

Le groupe Latécoère avait annoncé en juin la suppression de 10% de ses effectifs en France dans le cadre d'un projet de réorganisation qui vise à le positionner sur des segments à plus forte valeur ajoutée en vue du prochain cycle aéronautique.

Le groupe prévoit ainsi d'investir plus de 100 millions d'euros sur la période 2017-2021 et de doubler les ressources de ses projets de recherche et technologie.

Le nouveau plan stratégique de Latécoère, baptisé "Transformation 2020" se traduira par la suppression nette de 236 emplois en France, sur un effectif de 2.356 personnes dans le pays et 4.964 dans le monde. (Julie Rimbert, édité par Yves Clarisse)