Brexit-Paris déroule un tapis rouge réglementaire pour la City

mercredi 28 septembre 2016 13h33
 

PARIS, 28 septembre (Reuters) - Les autorités financières françaises ont annoncé mercredi la mise en place de procédures simplifiées et accélérées pour les sociétés financières britanniques désireuses de s'implanter à Paris, après la décision des électeurs du Royaume-Uni de sortir de l'Union européenne.

"La procédure d'agrément pourra être accélérée et simplifiée, en se fondant notamment sur les documents en anglais déjà disponibles", expliquent l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et l'Autorité des marchés financiers (AMF) dans un communiqué commun.

La possible perte du "passeport européen", qui assure l'accès aux marchés de l'Union européenne, obligerait les sociétés régulées à Londres à obtenir un agrément dans un pays de l'UE, ce qui a suscité la convoitise et la concurrence de nombreuses places financières comme Paris, Francfort, Milan, Amsterdam ou Dublin.

"Les établissements demandeurs se verront affecter un chargé de dossier référent anglophone, qui pilotera la procédure et pourra apporter, en amont même du dépôt du dossier d'agrément, tous les conseils et informations nécessaires pour assurer un traitement optimal", ajoutent les deux régulateurs.

L'AMF a aussi lancé un dispositif spécifique pour les sociétés de gestion et les entreprises financières innovantes (fintechs).

"Cette offre globale d'accompagnement prévoit, parmi d'autres services, un avis de pré-autorisation, le '2WeekTicket', qui leur permettra d'entamer leurs démarches de domiciliation sous deux semaines", explique le gendarme de la Bourse.

Les autorités et le secteur financier français ont lancé plusieurs campagnes de mobilisation et de communication pour que la place de Paris puisse tirer profit du Brexit.

En privé cependant, certains banquiers estiment que les retombées seront très limitées pour la France du fait de sa fiscalité et de son droit du travail, souvent jugés trop lourds à l'étranger.

  Suite...