LEAD 1-Logistique-Deutsche Post rachète son concurrent UK Mail

mercredi 28 septembre 2016 11h41
 

(Actualisé avec contexte, citations, réaction en Bourse)

par Tina Bellon et Arno Schuetze

FRANCFORT, 28 septembre (Reuters) - Deutsche Post rachète son concurrent UK Mail Group pour 243 millions de livres (282,33 millions d'euros), visant à se renforcer sur le marché de la distribution de colis au Royaume-Uni, l'un des trois pays d'Europe les plus actifs dans le commerce en ligne, avec la France et l'Allemagne.

Les postes européennes réduisent leurs coûts et développent de nouveaux services et des technologies de pointe pour tenter de résister à la concurrence des nouveaux acteurs du marché, notamment du numéro un du commerce en ligne Amazon.com.

L'offre de Deutsche Post, premier groupe postal et de logistique dans le monde, est recommandée par le conseil d'administration d'UK Mail, ont dit mercredi les deux sociétés.

Deutsche Post propose 440 pence par action UK Mail, soit une prime de 43% par rapport à son prix moyen pondéré des trois derniers mois, et dispose déjà d'engagements sur 60% du capital.

L'action UK Mail s'envole de 43,17% à 440,43 pence vers 09h30 GMT et Deutsche Post gagne 0,69% à 27,79 euros, une tendance a peu près conforme à celle de la Bourse de Francfort.

"Le développement en cours de notre réseau de distribution de colis en Europe est tiré par la demande croissante de nos clients du commerce électronique de livraisons transfrontalières", dit Jürgen Gerdes, membre du directoire de Deutsche Post dans un communiqué.

Le groupe allemand précise que l'opération permettra de dégager des synergies importantes et de se renforcer sur le marché britannique de la distribution de courrier et de colis.

UK Mail, spécialiste des services aux entreprises, a lancé l'an dernier un nouveau centre à Coventry, capable de traiter 24.000 colis par heure, soit quatre fois plus qu'auparavant.

Le marché de la distribution de colis a fait l'objet d'une concentration active ces dernières années, avec notamment le rachat du néerlandais TNT Express par l'américain FedEx l'an dernier pour 4,4 milliards d'euros. (Tina Bellon, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)