Le Canada étudie différents modèles de chasseurs, dit Boeing

lundi 26 septembre 2016 23h59
 

OTTAWA, 26 septembre (Reuters) - Le Canada est en train d'évaluer les données dont il dispose en vue du remplacement de sa flotte d'avions de chasse, a déclaré lundi un dirigeant de Boeing.

Le gouvernement canadien a promis pendant la campagne électorale de l'an dernier de lancer un appel d'offres impartial en vue du remplacement de la flotte de CF-18 de son armée, désormais vieillissante.

Il a exclu d'opter pour le F-35 de l'américain Lockheed-Martin, que le précédent gouvernement envisageait de commander, car il l'a jugé trop cher et inadapté aux besoins de l'armée canadienne.

Ottawa n'a pas encore présenté les modalités de l'appel d'offres mais le gouvernement a demandé cet été à cinq constructeurs de lui communiquer des données détaillées sur leurs modèles en production ou en passe d'entrer en production.

Ces cinq constructeurs sont Boeing, Lockheed-Martin, Saab , Dassault Aviation et le consortium Eurofighter, dont fait partie Airbus Group.

"L'accent mis sur les données était très clair, très insistant", a déclaré Marc Allen, président de Boeing International. "Ils ont donné à tous les fournisseurs l'opportunité de mettre noir sur blanc ce que fait leur plate-forme."

Le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, a déclaré que le gouvernement estimait que les besoins de la défense ne seraient plus remplis à partir des années 2020 et qu'il était urgent de choisir un successeur aux CF-18.

Marc Allen a expliqué que Boeing n'excluait pas, s'il emportait le marché, d'en confier une partie au groupe canadien Bombardier. (Leah Schnurr; Marc Angrand pour le service français)