Affaire Petrobras-Arrestation d'un ex-ministre des Finances

lundi 26 septembre 2016 21h07
 

RIO DE JANEIRO, 26 septembre (Reuters) - Un autre ancien ministre brésilien des Finances et personnalité du Parti des travailleurs, Antonio Palocci, a été arrêté lundi dans le cadre de la vaste affaire de corruption liée à la compagnie pétrolière Petrobras.

Le successeur d'Antonio Palocci, Guido Mantega, a été arrêté jeudi dernier et libéré quelques heures plus tard.

Antonio Palocci a été ministre des Finances entre 2003 et 2006 sous la présidence de Luiz Inacio Lula da Silva et a également été secrétaire général de la présidente Dilma Rousseff pendant six mois en 2011.

Palocci est accusé d'avoir servi de contact entre le Parti des travailleurs (PT) et le conglomérat Odebrecht entre 2006 et 2013 dans un processus de rétro-commissions autour de contrats de la compagnie pétrolière Petroleo Brasileiro SA, dite Petrobras, a indiqué le ministère public.

"Des preuves ont montré qu'il était responsable de la coordination de la réception, par son parti politique, des paiements venant du groupe Odebrecht", lit-on dans le mandat d'amener signé par le juge anti-corruption Sergio Moro.

Selon le parquet, des preuves montrent qu'Odebrecht a versé 128 millions de réals (35 millions d'euros) au Parti des travailleurs et à ses représentants, parmi lesquels figurait Antonio Palocci, entre 2008 et 2013.

Le magnat du bâtiment Marcelo Odebrecht, dont la famille possède la société éponyme, a été condamné en mars dernier à 19 ans de prison pour corruption, blanchiment d'argent et crime organisé en relation avec l'affaire Petrobras.

Palocci a été arrêté lundi en même temps que deux de ses anciens conseillers.

Médecin de formation, Antonio Palocci a été un acteur clé de la campagne électorale de 2002 qui a permis au syndicaliste et chef du PT Lula d'accéder à la présidence. (Pedro Fonseca; avec Anthony Boadle à Brasilia et Brad Brooks à Sao Paulo; Danielle Rouquié pour le service français)