Kenya Airways cherche un partenaire stratégique-directeur

lundi 26 septembre 2016 19h17
 

NAIROBI, 26 septembre (Reuters) - Kenya Airways discute avec "trois ou quatre" compagnies et investisseurs institutionnels étrangers en vue d'une prise de participation dans son capital, a déclaré lundi le directeur général de la compagnie kényane, dont Air France-KLM possède 27%.

Kenya Airways a entrepris de moderniser et de réduire sa flotte, de céder des terrains et de supprimer des emplois pour faire face à ses pertes liées à une chute de l'activité touristique.

"Nous discutons avec trois ou quatre parties", a dit Mbuvi Ngunze à Reuters.

La recherche d'un investisseur stratégique s'inscrit dans le cadre d'un plan destiné à lever des fonds et produire de la dette.

Mbuvi Ngunze n'a pas précisé le montant que Kenya Airways souhaitait lever mais la compagnie a précédemment déclaré qu'elle aurait besoin d'environ 70 milliards de shillings (617 millions d'euros).

La compagnie discute aussi avec ses créanciers, dont des banques, pour modifier les termes de sa dette et obtenir suffisamment de fonds pour effectuer des opérations de court terme, a dit le directeur général.

Le gouvernement kényan, qui a une participation de 29,8%, a dit qu'il continuait d'examiner les propositions de recapitalisation. (Duncan Miriri, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)