Genfit creuse ses pertes au S1 à cause de coûts liés à la Nash

lundi 26 septembre 2016 18h27
 

PARIS, 26 septembre (Reuters) - Genfit a annoncé lundi avoir creusé ses pertes au cours du premier semestre en raison notamment d'une forte hausse de ses charges de sous-traitance opérationnelle.

La société de biopharmacie, spécialisée dans les maladies métaboliques et inflammatoires de la sphère hépato-gastro-entérologique, indique dans un communiqué que sa perte nette s'est élevée à 12,66 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année contre une perte de 8,87 millions d'euros un an plus tôt.

Sur la période, ses charges de sous-traitance opérationnelle ont doublé pour passer à 6,23 millions d'euros contre 3,04 millions au premier semestre 2015.

"La société prévoit que ce poste de charges augmente sensiblement à compter du second semestre 2016", souligne Genfit, expliquant que ces charges sont liées à l'étude de phase 3 de Elafibranor, son traitement contre la Nash.

La Nash est une maladie hépatique pour laquelle aucun traitement n'est aujourd'hui disponible.

Avant la publication des résultats semestriels, l'action Genfit a clôturé la séance de lundi à 26,50 euros (-3,21%).

Depuis le début de l'année, le titre a perdu près de 19% de sa valeur mais il a bondi de près de 32% au cours des trois derniers mois.

Lors de la séance du 20 septembre, l'action s'est adjugée plus de 15% après l'annonce par Genfit du lancement d'un nouveau programme de diagnostic de la Nash.

Le communiqué:

bit.ly/2d3P42A (Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)