Goldman Sachs supprime des postes en Asie-sources

vendredi 23 septembre 2016 23h29
 

LONDRES, 23 septembre (Reuters) - Goldman Sachs est en train de supprimer près de 30% de ses 300 postes en banque d'investissement en Asie hors Japon face au ralentissement de l'activité dans la région, a-t-on appris de deux sources proches du dossier.

La banque américaine réduit ses équipes dans les fusions-acquisitions (M&A) et sur les marchés primaires, ont précisé les sources. Au final, ses effectifs dans la région devraient revenir à un peu plus de 200 personnes.

La plupart des suppressions de postes devraient avoir lieu à Hong Kong, à Singapour et en Chine continentale, où se trouvent les plus importants bureaux du groupe en Asie, ont ajouté les sources, qui ont expliqué que le processus de réduction d'effectifs était en cours.

Un porte-parole de Goldman Sachs s'est refusé à tout commentaire.

Le groupe, dont les revenus de banque d'investissement ont fondu de 11% à 1,79 milliard de dollars (1,59 milliard d'euros) au deuxième trimestre, souffre entre autres de la baisse du marché asiatique des M&A: la valeur totale des opérations de fusions-acquisitions en Asie-Pacifique est tombée à 572,9 milliards de dollars cette année selon les données Thomson Reuters, contre 745,7 milliards sur la même période en 2015.

En juillet, Goldman Sachs a expliqué avoir lancé un plan de réduction de ses coûts censé lui permettre d'économiser 700 millions de dollars par an.

L'an dernier, elle avait déjà ramené le nombre de ses banquiers d'investissement à Singapour de 50 à environ 35, selon plusieurs sources.

Plusieurs de ses concurrentes européennes ont elles aussi dit vouloir réduire leur présence en Asie, parmi lesquelles Barclays ou la Société générale.

(Pamela Barbaglia, avec Saeed Azhar à Singapour et Sumeet Chatterjee à Hong Kong; Marc Angrand pour le service français)