La Fed veut mieux encadrer les banques présentes dans l'énergie

vendredi 23 septembre 2016 22h45
 

WASHINGTON/NEW YORK, 23 septembre (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a présenté vendredi un projet visant à limiter les positions prises par les grandes banques de Wall Street sur le marché de l'énergie, en les forçant à augmenter les fonds propres couvrant les risques liés à ces investissements.

Les règles actuelles autorisent des établissements tels que Goldman Sachs ou Morgan Stanley à investir dans le stockage et le transport d'énergie davantage que d'autres banques, mais le nouveau projet de la banque centrale rendrait ces investissements plus coûteux en capital, donc potentiellement moins rentables.

Si son projet est appliqué, les banques devront en effet détenir davantage de fonds propres pour couvrir les risques inhérents à leurs prises de position dans l'énergie et les matières premières.

La Fed envisage aussi d'interdire à des institutions financières de contrôler des centrales électriques ou encore à des holdings bancaires de posséder des stocks de cuivre.

La publication de projet donne le coup d'envoi d'une phase de commentaires et de débats de trois mois, et il peut être modifié.

La Fed estime que la mise en oeuvre de ses propositions permettrait de protéger les banques et l'ensemble du système financier contre des mésaventures coûteuses telles que la catastrophe de l'explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique en 2010.

LES BANQUES CONCERNÉES ONT DÉJÀ RÉDUIT LA VOILURE

Dans son projet, les banques devraient détenir environ un dollar de fonds propres pour chaque dollar investir dans les infrastructures énergétiques.   Suite...