La Bourse de Paris-Les valeurs du jour vendredi (clôture)

vendredi 23 septembre 2016 18h30
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 23 septembre (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi
à la Bourse de Paris, où les investisseurs ont pris leurs
bénéfices après la vive hausse provoquée la veille par la
décision de la Fed de maintenir le statu quo monétaire et de
ralentir le rythme de ses futures hausses de taux d'intérêt. 
    Le CAC 40 a fini en repli de 0,47% à 4.488,69
points. Sur la semaine, l'indice a gagné 3,61%, sa plus forte
hausse hebdomadaire depuis la semaine boursière close le 15
juillet (+4,34%). 
    
    * Les valeurs BANCAIRES (-1,46%) ont accusé la plus
forte baisse sectorielle en Europe. "Les banques restent sous
pression avec la perspective de taux bas encore longtemps et
d'une croissance mondiale incertaine", a déclaré Mike van
Dulken, directeur de recherche chez Accendo Markets.
    * SOCIETE GENERALE a reculé de 1,53% à 31,89
euros. La cour d'appel de Versailles a décidé de condamner
Jérôme Kerviel à verser un million d'euros de dommages et
intérêts à la banque n'a pas eu d'incidence sur le cours de
Bourse. 
    * CREDIT AGRICOLE a perdu 0,85% à 8,877 euros et BNP PARIBAS
 0,73% à 46,955 euros.   
    
    * De nombreuses valeurs CYCLIQUES, AUTOMOBILE en tête, ont
subi des prises de profits après leur récente hausse, d'autant
que l'indice d'activité de la zone euro est ressorti au plus bas
depuis janvier 2015 (PMI Composite "flash" du cabinet Markit à
52,6 en septembre contre 52,8 attendu et 52,9 en août).
 
    * RENAULT a abondonné 1,82% à 72,38 euros, plus
forte baisse du CAC 40, et FAURECIA 2,99% à 35,35
euros, plus forte baisse du SBF 120. PEUGEOT 
a perdu 1,46% à 13,525 euros.
    
    * Les valeurs liées à l'IMMOBILIER ont gagné du terrain, les
politiques monétaires ultra-accomodantes réaffirmées cette
semaine étant favorables à l'endettement des entreprises.
    * UNIBAIL RODAMCO a avancé de 0,72% à 243,6 euros.
MERCIALYS a pris 1,98% à 21,845 euros, GECINA
 0,68% à 139,95 euros. 
    
    * Le secteur européen des MATIERES PREMIERES est le
seul à avoir tiré son épingle du jeu pour finir la séance sur
une note légèrement positive (+0,01%), soutenu par la hausse des
cours des métaux (+0,07% à 4.856,5 dollars pour la tonne de
cuivre ).
    * ARCELORMITTAL (+2,5% à 5,498 euros) a signé la
plus forte progression du CAC 40.    
    
    * GENFIT (+2,51% à 27,38 euros) a affiché la plus
forte progression du SBF 120 (-0,47%) après avoir
annoncé l'expansion de son portefeuille de produits avec la
validation de candidats médicaments prêts pour le lancement
d'études réglementaires précliniques. (Le communiqué: bit.ly/2cXqfnd)
    
    * VEOLIA (-1,55% à 20,3 euros) a compté parmi les
plus fortes baisses du CAC 40, le titre s'est ainsi aligné sur
le prix du placement de 4% du capital réalisé par la CDC.
 
    
    * EURAZEO a cédé 1,49 à 52,17 euros. La société
d'investissement a annoncé la cession d'environ 6% du capital de
Moncler (-2,18%), spécialiste italien de la doudoune
de luxe, dans le cadre d'un placement privé. 
 
    
    * DASSAULT AVIATION (AVMD.PA> -0,88% à 1.030,8 euros) n'a
pas profité pas de l'officialisation du contrat de 36 Rafale par
l'Inde pour près de 7,8 milliard d'euros, depuis longtemps
anticipé. 
    
    * MGI COUTIER (+6,09% à 23,36 euros) a fini en
tête des hausses de l'indice CAC Mid & Small, après
avoir touché en séance un plus haut historique à 23,92 euros, le
marché saluant une rentabilité opérationnelle en nette
progression au premier semestre à 11,6% (contre 10% un an plus
tôt), au plus haut depuis 5 ans. (Le communiqué : bit.ly/2cIMPPi)
                       

 (Jean-Michel Bélot et Laetitia Volga, édité par Dominique
Rodriguez)