LEAD 1-Airbus Group cherche de nouvelles réductions de coûts-pdt

jeudi 22 septembre 2016 19h27
 

* Le groupe veut adapter ses capacités dans les hélicoptères

* Pas de réduction "massive" d'effectifs-Tom Enders

* Une consolidation possible "au plus haut niveau de l'entreprise" (Actualisé avec contexte, détails)

PARIS, 22 septembre (Reuters) - Airbus Group examine de nouvelles réductions de coûts face au repli du marché des hélicoptères et au recul de la demande pour son très gros porteur A380.

"Nous devons nous adapter, d'une part au repli continu du marché des hélicoptères, et d'autre part au recul de la demande d'A380", indique Tom Enders, président exécutif du groupe aéronautique et spatial, dans un courrier adressé jeudi aux employés.

En ce qui concerne l'A380, le groupe a déjà annoncé une baisse des cadences de production à 12 appareils par an à partir de 2018. Pour les hélicoptères, il examine actuellement "des adaptations nécessaires de capacités".

"Si, dans les deux cas, l'impact sur les effectifs et les coûts n'est pas négligeable, nous sommes toutefois loin d'une restructuration comparable à celle de Power8", précise Tom Enders, ajoutant que l'adaptation devrait pouvoir se faire "sans réduction massive des effectifs".

Par ailleurs, "nous examinons actuellement notre structure et recherchons de nouvelles possibilités de consolidation et de réduction des coûts au plus haut niveau de l'entreprise", ajoute le président exécutif, disant espérer parvenir à une conclusion "dans quelques semaines".

Des sources proches du dossier avaient déclaré à Reuters le 20 septembre que Tom Enders prévoyait de supprimer des fonctions qui se chevauchent et de nommer Fabrice Brégier directeur des opérations (chief operating officer, COO) de l'ensemble du groupe.

Il entend notamment clarifier les responsabilités de la principale filiale qui pourrait être renommée Airbus Commercial, tout en réduisant les coûts dans un contexte de concurrence mondiale accrue, avait-on ajouté de même sources. (Tim Hepher, avec Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)