Baosteel détaille le nouveau géant chinois de l'acier

jeudi 22 septembre 2016 14h51
 

SHANGHAI, 22 septembre (Reuters) - Le chinois Baosteel Group a fourni jeudi des précisions sur le rachat de son compatriote Wuhan qui donnera naissance au numéro deux mondial de la sidérurgie derrière ArcelorMittal.

L'opération, qui a reçu le feu vert des autorités chinoises, verra Baosteel racheter Wuhan 2,56 yuans (0,34 euro) par action en émettant des actions nouvelles à 4,6 yuans pièce, valorisant sa cible trois milliards de yuans (400 millions d'euros).

La nouvelle entité sera baptisée China Baowu Steel Group, précisent les unités cotées de Baosteel Group, Bayi Iron & Steel et Baosteel Packaging.

Le nouveau géant aura une capacité de production de 60 millions de tonnes par an, lui permettant de ravir à Hebei Iron and Steel la place de numéro un chinois.

Cette fusion entre deux groupes publics, évoquée pour la première fois en juin dernier, s'inscrit dans la volonté du gouvernement chinois de concentrer l'industrie sidérurgique afin d'en réduire la surcapacité. D'autres rapprochements pourraient suivre.

Le gouvernement chinois souhaite que 60% de la production d'acier chinois provienne des 10 plus gros sidérurgistes du pays à l'horizon 2025, contre 40% actuellement. Les autorités chinoises prévoient également la construction de 3 à 5 aciéries géantes. (Ruby Lian et David Stanway; Patrick Vignal pour le service français)