La Chine et le Brexit menacent la croissance, selon la BCE

jeudi 22 septembre 2016 11h49
 

FRANCFORT, 22 septembre (Reuters) - La croissance mondiale devrait accélérer l'an prochain mais plusieurs risques obscurcissent ses perspectives, notamment la Chine et les conséquences de la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne, écrit la Banque centrale européenne (BCE) dans un bulletin économique publié jeudi.

L'institution de Francfort cite le ralentissement sur les marchés émergents, Chine en tête, comme un "important risque baissier" pour une reprise qu'elle prédit graduelle et inégale.

Concernant le vote des Britanniques favorable au Brexit, dont les conséquences sur l'économie de la Grande-Bretagne sont pour l'instant limitées, la BCE écrit que le pire est peut-être à venir.

"Les implications économiques de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne pourraient être pires que prévu, augmentant l'incertitude et affectant négativement le commerce, la confiance des entreprises et l'investissement", lit-on dans le bulletin, dont les prévisions sont conformes à celles présentées par la BCE lors de sa dernière réunion de politique monétaire, début septembre.

(Balazs Koranyi; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)