BPI prêt à céder un actif angolais pour son rachat par Caixabank

mercredi 21 septembre 2016 12h36
 

LISBONNE, 21 septembre (Reuters) - La banque portugaise Banco BPI a proposé de céder une participation de 2% dans sa filiale angolaise dans l'espoir de permettre son rachat par l'espagnol Caixabank, bloqué jusqu'à présent par la femme d'affaires angolaise Isabel dos Santos.

Le conseil d'administration de BPI propose de vendre cette participation à l'opérateur mobile angolais Unitel, contrôlé indirectement par Isabel dos Santos. Cette dernière possède une participation d'environ 20% dans la banque portugaise.

La troisième banque portugaise espère qu'en échange, l'Etat angolais appuiera un vote des actionnaires de BPI, prévu pour ce mercredi, en faveur de la levée d'une limite des droits de vote.

Cette limite a jusqu'à présent permis à Isabel Dos Santos, fille du président angolais, de bloquer le rachat de BPI par Caixabank.

La banque espagnole, qui possède déjà environ 45% de BPI, a menacé de retirer son offre sur la banque portugaise si la limite des droits de vote n'était pas levée.

Le régulateur boursier portugais a suspendu la cotation du titre BPI jusqu'au vote des actionnaires. Il reste donc sur son cours de clôture de mardi de 1,091 euro, niveau inférieur à l'offre de Caixabank de 1,113 par action. (Sergio Goncalves; Patrick Vignal pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)