France-Bercy défend sa discipline pour le budget 2017

mardi 20 septembre 2016 15h24
 

* Objectifs de croissance et déficit confirmés

* Toutes les nouvelles mesures seront financées

* Pas de nouvelle baisse du taux de prélèvements

* Le gouvernement vise toujours une stabilisation de la dette

PARIS, 20 septembre (Reuters) - Le gouvernement français a confirmé mardi tabler sur une croissance de 1,5% pour l'économie en 2017 et viser un déficit public ramené à 2,7% du PIB en dévoilant un scénario macroéconomique sans surprise pour le dernier projet de loi de finances du quinquennat.

Le ministre des Finances Michel Sapin a maintenu ces objectifs en assurant que l'ensemble des nouvelles mesures annoncées depuis début 2016 en faveur des jeunes, des enseignants, de la sécurité, de l'emploi, dont il a chiffré le coût à 5,7 milliards d'euros, seraient financées.

S'y ajoutent la nouvelle baisse de l'impôt sur le revenu annoncée début septembre pour un milliard d'euros et une poursuite de celle la fiscalité des entreprises, même si son impact se fera sentir surtout sur 2018.

Bercy s'en est tenu à une prévision de croissance de 1,5% l'an prochain, un peu au-dessus des attentes des institutions internationales (entre 1,2% et 1,4%).

Michel Sapin a fait valoir que, avant l'été, "tout portait à croire" que cette prévision de 1,5% serait dépassée" et que les derniers développements "semblent montrer" que les effets du "Brexit" sur l'environnement international de la France "seront moins notables que les premières estimations.   Suite...