GE veut bâtir un campus biotechnologique en Irlande

lundi 19 septembre 2016 14h12
 

LONDRES, 19 septembre (Reuters) - General Electric entend poursuivre son développement dans la biotechnologie avec la construction de quatre usines modulaires de médicaments dans le comté de Cork, en Irlande.

Le conglomérat industriel, qui reprend ainsi un concept de fabrication à bas coûts déjà testé en Chine, a annoncé lundi qu'il allait investir 150 millions d'euros dans un campus baptisé GE BioPark.

Le projet devrait créer à terme 500 emplois, une bonne nouvelle pour l'Irlande dont la fiscalité avantageuse attire de nombreuses entreprises technologiques et lui vaut une querelle avec l'exécutif européen au sujet d'Apple.

L'Irlande abrite depuis longtemps des géants de la pharmacie comme Pfizer et les acteurs de la biotechnologie sont nombreux à y investir ces derniers temps.

"L'Irlande est une vraie plaque tournante pour la biopharmacie et c'est logique de le faire là-bas", a déclaré à Reuters Kieran Murphy, responsable des sciences de la vie de GE Healthcare, la division santé de General Electric.

"C'est l'un des principaux endroits au monde où vont les gens avec Singapour, la Corée et la Chine."

Le chiffre d'affaires sciences de la vie de GE a été de quatre milliards de dollars en 2015, tandis que celui de la division GE Healthcare a atteint 18 milliards.

(Ben Hirschler; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)