La BRI crée une mission sur la sécurité des systèmes de paiement

vendredi 16 septembre 2016 18h47
 

NEW YORK, 16 septembre (Reuters) - Un comité regroupant les principales banques centrales du monde a annoncé vendredi la création d'un groupe de travail chargé d'améliorer la sécurité électronique des systèmes bancaires mondiaux et de veiller à l'efficacité des mesures de protection mises en oeuvre.

"Des incidents récents dans le domaine de la fraude électronique sont particulièrement préoccupants pour la communauté des banques centrales et nous travaillons à faire en sorte que les vérifications et les mesures appropriées soient mises en place à chaque étape du processus du paiement", a déclaré dans un communiqué Benoît Coeuré, président du Comité sur les paiements et les infrastructures de marché de la Banque des règlements internationaux (BRI).

Il est trop tôt pour prédire le résultat de ces travaux, qui viennent de commencer, a-t-il ajouté.

Des sources ont expliqué à Reuters que le groupe de travail nouvellement créé avait commencé à recueillir des informations auprès des membres de la BRI sur leur protection contre la fraude.

Au terme de sa mission, le groupe pourrait proposer des normes communes en matière de sécurité des paiements interbancaires, qui s'appliqueraient aux banques et aux réseaux de paiements interbancaires tels que SWIFT.

Les sources ont expliqué que plusieurs cyberattaques, à commencer par la tentative de détournement de près d'un milliard de dollars du compte ouvert par la banque centrale du Bangladesh à la Réserve fédérale de New York, avaient favorisé la création du nouveau groupe de travail.

En février, des pirates informatiques sont parvenus à s'infiltrer dans le réseau de la banque centrale du Bangladesh et à transmettre à la Fed de New York des ordres de paiement via le système international SWIFT. Certaines de ces demandes ont été exécutées, pour un montant total de 81 millions de dollars qui ont ensuite disparu, pour l'essentiel dans des casinos philippins.

(Jonathan Spicer et Tom Bergin; Marc Angrand pour le service français)