Wall Street ouvre en baisse avec le pétrole et les banques

vendredi 16 septembre 2016 15h44
 

16 septembre (Reuters) - La Bourse de New York a débuté dans le rouge vendredi, la baisse des cours du pétrole et le repli des valeurs financières favorisant les prises de bénéfice au lendemain d'un gain de près de 1%.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 95,46 points, soit 0,52%, à 18.117,02. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,51% à 2.136,33 et le Nasdaq Composite cède 0,3% à 5.233,98.

Au même moment, le prix du baril de pétrole brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) abandonne plus de 2% à 42,90 dollars et le Brent 2% à 45,65 dollars.

Les principaux indices de Wall Street ont nettement progressé jeudi après une série d'indicateurs économiques qui ont renforcé le scénario d'un statu quo sur les taux de la Fed à l'issue de sa réunion de politique monétaire de la semaine prochaine.

Vendredi, les chiffres des prix à la consommation sont ressortis légèrement supérieurs au consensus mais ils ne devraient pas suffire à remettre en cause le scénario actuellement privilégié d'un report - probablement à décembre - de la prochaine hausse du taux des "fed funds".

La volatilité, déjà forte ces derniers jours en raison des incertitudes sur la Fed, pourrait être alimentée ce vendredi par des débouclages de positions avant l'échéance de multiples futures et options sur actions et sur indices.

Aux valeurs, le secteur financier souffre de l'annonce d'une possible amende de plusieurs milliards de dollars visant Deutsche Bank dans un dossier de prêts immobiliers titrisés remontant à plusieurs années.

Citigroup perd 1,25%, Goldman Sachs 1,08% et JPMorgan Chase & Co 1,15%. A Francfort, Deutsche Bank chute de plus de 8%.

Oracle perd 1,2% au lendemain de l'annonce d'un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes et de prévisions jugées décevantes.   Suite...