La Grèce prépare la privatisation de l'autoroute Egnatia

jeudi 15 septembre 2016 21h43
 

ATHENES, 15 septembre (Reuters) - La Grèce lancera d'ici la fin du mois le processus de privatisation de l'autoroute à péage Egnatia afin de pouvoir obtenir le déblocage de nouveaux fonds dans le cadre de son plan d'aide international de 86 milliards d'euros, a-t-on appris jeudi auprès d'un haut responsable de l'agence nationale des privatisations (HRADF).

"La décision a été prise aujourd'hui par le conseil de surveillance (du HRADF). Le lancement de l'appel d'offres et le calendrier seront annoncés d'ici le 30 septembre", a dit le responsable à Reuters sous couvert d'anonymat.

Il n'a pas précisé combien cette privatisation pourrait rapporter.

En plus de l'adoption de plusieurs réformes, Athènes doit céder Egnatia dans le cadre d'une concession de 35 ans pour prétendre à une tranche d'aide supplémentaire de 2,8 milliards d'euros.

D'une longueur de 670 km, Egnatia est un axe routier majeur des Balkans, reliant le port d'Igoumenitsa dans le nord-ouest de la Grèce à la frontière turque au nord-est.

Une mission d'experts de l'Union européenne et du Fonds monétaire international est arrivée à Athènes cette semaine pour faire le point sur les réformes et privatisations en cours. (Angeliki Koutantou et George Georgiopoulos, Véronique Tison pour le service français)