Gestion-Les institutionnels ont retiré $120 mds de fonds au T2

jeudi 15 septembre 2016 19h53
 

LONDRES, 15 septembre (Reuters) - Les retraits de fonds par les investisseurs institutionnels auprès des sociétés de gestion se sont accélérés au deuxième trimestre pour atteindre 120 milliards de dollars (106 milliards d'euros), montrent des données publiées jeudi par eVestment.

Les sorties ont particulièrement concerné les actions américaines et les gestions actions actives, selon le cabinet d'études qui suit les investissements de sociétés de gestion pour le compte d'investisseurs institutionnels représentant quelque 37.000 milliards de dollars.

Le chiffre de retraits sur le premier trimestre a été relevé à 75,1 milliards de dollars.

"Bien qu'ils ne représentent qu'une très faible proportion des milliers de milliards de dollars d'investissements des institutionnels, les retraits de fonds sur les stratégies et les produits traditionnels intervenus au premier semestre pourrait être le signe que les investisseurs considèrent des possibilités d'investissement alternatives ou conservent leurs liquidités", a dit eVestment en commentant les chiffres.

Les stratégies actions ont subi des rachats nets à hauteur de 110,1 milliards de dollars au deuxième trimestre, près du double des retraits intervenus au trimestre précédent.

Les investisseurs institutionnels ont retiré 72,1 milliards de dollars de leurs investissements en actions américaines tandis que les stratégies de gestion active sur les actions ont subi 111,1 milliards de dollars de rachats.

Les produits obligataires ont enregistré des entrées nettes de 13 milliards de dollars, contre des sorties de 1,1 milliard au premier trimestre. Les flux sur les obligations américaines ont totalisé 38,8 milliards de dollars sur la période.

Les flux sur les actifs britanniques ont été positifs sur les obligations à hauteur de 4,9 milliards de dollars mais négatifs sur les actions pour 6,2 milliards de dollars.

eVstment souligne toutefois que ces chiffres ne prennent pas pleinement en compte les effets du vote britannique du 23 juin en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Les actions émergentes ont connu un cinquième trimestre consécutif de dégagements de la part des institutionnels dont les retraits sur un an atteignaient 28,2 milliards de dollars à fin juin sur cette classe d'actifs. (Claire Milhench, Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)