RPT LEAD 1-Boeing conteste le choix de Lockheed par le Danemark

jeudi 15 septembre 2016 18h33
 

(Mastic §2)

COPENHAGUE, 15 septembre (Reuters) - Boeing conteste officiellement la décision du gouvernement danois qui a préféré à son chasseur Super Hornet l'avion de combat F-35 de Lockheed Martin, estimant que ce choix repose sur une "procédure d'évaluation biaisée".

L'avionneur a annoncé jeudi avoir soumis au ministère danois de la Défense une requête dans le but d'obtenir communication de tous les documents relatifs à la procédure d'évaluation et à la décision dont l'issue a été annoncée en juin.

"Nous pensons que l'évaluation des candidats par le ministère a été fondamentalement biaisée et qu'elle a estimé de façon inexacte le coût et les capacités du F/A-18 Super Hornet", a dit Debbie Rub, vice-présidente et directrice générale de la division Boeing Global Strike.

Boeing avait déjà contesté en mai la recommandation émise par le gouvernement danois en faveur de 27 F-35 conçus et construits par Lockheed Martin, remettant en cause les évaluations selon lesquelles son Super Hornet représentait un choix plus onéreux.

Peter Christensen, le ministre de la Défense du Danemark, a confirmé que Boeing aurait accès aux informations sollicitées.

"Je constate que nous avons eu une procédure très complète et transparente avant que le choix ne se fasse; cela a débouché sur un large accord politique", a-t-il déclaré.

Un rapport du ministère publié en mai reposait sur des données selon lesquelles le Super Hornet assurerait 6.000 heures de vol durant son service actif, alors que Boeing pense que dans le cas du Danemark la durée de vol serait de 9.500 heures.

Le rapport concluait par ailleurs que le coût total des F-35 serait de 42,2 milliards de couronnes (5,7 milliards d'euros) contre 60,6 milliards (8,1 milliards d'euros) pour le Super Hornet. (Jacob Gronholt-Pedersen, Juliette Rouillon et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)