France-L'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes se précise

mercredi 14 septembre 2016 13h28
 

NANTES, 14 septembre (Reuters) - Le préfet de la Loire-Atlantique a signé mardi un arrêté autorisant l'évacuation du campagnol amphibie du site de Notre-Dame-des-Landes, une espèce protégée dont la présence faisait obstacle au démarrage des travaux du projet d'aéroport.

Le Premier ministre Manuel Valls avait annoncé en juin que les travaux seraient lancés en octobre, après la victoire du "oui" lors de la consultation locale de la population sur ce projet controversé.

Cet arrêté intervient par dérogation au code de l'environnement, qui interdit normalement toute destruction d'espèce protégée ou de son habitat. Des "mesures supplémentaires" ont été imposées en conséquence au groupe Vinci , concessionnaire de l'aéroport, pour "éviter, réduire et compenser les impacts" du projet sur ce rongeur qui vit le long des cours d'eau et dans les zones humides.

Un "expert en écologie" devra ainsi "participer à l'organisation des travaux", des "mesures de collecte et de transfert vers des zones de compensation" seront prises et un "suivi scientifique" sera mis en ÷uvre pour "améliorer la connaissance de l'espèce", indique mercredi la préfecture dans un communiqué de presse, confirmant une information parue sur le site du quotidien Presse Océan.

De précédents arrêtés avaient déjà été pris par les services de l'État pour déroger à l'interdiction de destruction d'autres espèces protégées, "sur la base de dossiers déposés en avril 2012". Mais la reconnaissance du campagnol amphibie, pour sa part, n'était survenue que cinq mois plus tard. (Guillaume Frouin, édité par Yves Clarisse)