Richemont-Les ventes sur cinq mois reculent plus que prévu

mercredi 14 septembre 2016 08h20
 

ZURICH, 14 septembre (Reuters) - Richemont a fait état mercredi d'un recul plus marqué que prévu de ses ventes sur les cinq mois à fin août, le groupe suisse, numéro deux mondial du luxe, ajoutant que les conditions d'activité difficiles prévalant actuellement devraient persister en septembre.

Dans un communiqué publié avant l'assemblée générale du groupe, qui se tient à Genève, il est précisé que les ventes ont reculé de 14%, la baisse étant de 13%, à taux de change constants. Les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne des replis de respectivement 11,3% et 10,4%.

Richemont, propriétaire de l'horloger IWC et du joaillier Cartier, justifie ce recul par une faiblesse persistante de la demande à Hong Kong et à Macau.

Hormis une croissance des ventes en Grande-Bretagne depuis la fin juin, qui s'explique par l'affaiblissement de la livre sterling face aux principales devises depuis le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de la Grande-Bretagne, Richemont a constaté un recul partout ailleurs en Europe, notamment en France.

Cette évolution tient essentiellement à une baisse marquée de la fréquentation touristique du fait des attaques terroristes subies par le pays depuis plus de 18 mois.

A Hong Kong, principal marché des horlogers suisses, les détaillants voient les stocks d'invendus s'accumuler, ce qui oblige Richement à en racheter une partie.

Le groupe note que ce rachat pèsera sur le résultat opérationnel des six mois au 30 septembre, ce dernier allant également être amputé de quelque 65 millions d'euros de charges de restructuration exceptionnelles.

"Nous pensons que les conditions difficiles d'activité vont persister en septembre. Le résultat opérationnel des six mois au 30 septembre 2016 est de ce fait attendu à un niveau inférieur d'environ 45% par rapport au niveau de l'an dernier", poursuit Richemont.

Selon des indications d'avant-Bourse, l'action Richemont devrait ouvrir en baisse de 1,9% à la Bourse de Zurich. Swatch Group est en recul de 1,4% en avant-Bourse, en réaction aux annonces de Richemont. (Silke Koltrowitz et John Revill, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)