Trois nouveaux responsables chinois visés pour corruption

mercredi 14 septembre 2016 06h42
 

SHANGHAI, 14 septembre (Reuters) - L'ancien chef du Bureau national de la statistique en Chine a été emprisonné pour des soupçons de corruption, a annoncé mercredi le parquet chinois.

Wang Baoan, ancien vice-ministre des Finances devenu patron du bureau de la statistique au milieu de 2015, a été accusé fin août par l'organe de lutte contre la corruption au sein du Parti communiste chinois de graves violations de la discipline, notamment de dépenses somptuaires, abus de pouvoir et octroi de faveurs en échange de relations sexuelles.

Sur son compte officiel de microblogging, le parquet chinois précise avoir ouvert une enquête officielle contre Wang et pris des "mesures coercitives" à son encontre, ce qui signifie qu'il a été emprisonné.

Selon l'agence Chine nouvelle, le parquet a en outre inculpé pour corruption Xu Jianyi, ancien président du constructeur automobile FAW Group, et Liao Yongyuan, ancien vice-président de PetroChina . (John Ruwitch, avec le Bureau de PékinBertrand Boucey pour le service français)