Numericable risque une lourde amende sur le rachat de SFR-presse

mardi 13 septembre 2016 21h10
 

PARIS, 13 septembre (Reuters) - L'Autorité de la concurrence pourrait infliger jusqu'à 500 millions d'euros d'amende à Numericable pour avoir pris le contrôle de SFR avant d'avoir l'autorisation de le faire, selon le site internet des Echos.

Le câblo-opérateur avait annoncé en mars 2014 le rachat de l'opérateur télécoms mais devait attendre d'avoir le feu vert de l'Autorité de la concurrence, en octobre 2014, pour que la prise de contrôle soit effective, rappelle le quotidien économique.

"Il y a beaucoup de preuves que Numericable a bien pris le contrôle de SFR avant l'heure", selon une source citée par Les Echos.

Un porte-parole de SFR Group s'est refusé à tout commentaire. L'Autorité de la concurrence n'était pas immédiatement joignable.

Altice, le groupe de l'homme d'affaires Patrick Drahi, a annoncé début septembre vouloir racheter le solde du capital de SFR afin de simplifier sa structure et s'assurer la remontée de la totalité des dividendes, parachevant ainsi sa prise de contrôle de l'opérateur. (Cyril Altmeyer, édité par Patrick Vignal)