Alstom-Hollande met la pression sur la direction pour Belfort

mardi 13 septembre 2016 11h17
 

BUCAREST, 13 septembre (Reuters) - François Hollande a de nouveau pressé mardi la direction d'Alstom de revenir sur sa décision d'arrêter la production dans son usine de Belfort, tout en renouvelant son souhait de voir de nouvelles commandes arriver.

"Le groupe Alstom doit prendre conscience de ce qu'il représente à l'échelle du monde et que le site de Belfort peut être conforté à travers un certain nombre de prises de commandes (...) qui doivent être accélérées", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un point de presse à Bucarest, en Roumanie.

"Je l'assure ici, tout sera fait pour que le site de Belfort puisse être pérennisé (...) pour de nombreuses années", a poursuivi François Hollande.

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, avait auparavant fait état de cinq pistes susceptibles de remplir le carnet de commandes et de sauver les activités ferroviaires du groupe à Belfort. (Radu-Sorin Marinas, avec Jean-Baptiste Vey à Paris, édité par Elizabeth Pineau)