Alstom-"Impossible d'assurer un avenir pérenne" à Belfort-PDG

mardi 13 septembre 2016 11h18
 

PARIS, 13 septembre (Reuters) - Le groupe Alstom déclare dans un message adressé mardi aux salariés qu'il apparaît "aujourd'hui impossible d'assurer un avenir pérenne" pour le site de Belfort, dont la plupart des activités ferroviaires doivent être transférées en Alsace.

"Malgré la portée du symbole de Belfort et l'attachement tout particulier du groupe à ce site, nous devons faire ce choix aujourd'hui pour préserver les emplois et la position des autres sites du groupe", peut-on lire dans ce texte signé du PDG, Henri Poupart-Lafarge, et dont Reuters a obtenu copie.

"Malgré les efforts de tous, il apparaît aujourd'hui impossible d'assurer un avenir pérenne pour les activités du site de Belfort."

"Nous avons plusieurs mois pour mettre au point (les modalités de ce transfert). D'ici à 2018, Alstom mettra tout en oeuvre pour qu'il n'y ait pas de départs contraints", lit-on également dans le message du groupe, contrôlé à 20% par l'Etat.

Le gouvernement tente actuellement de trouver une solution alternative au plan de la direction, annoncé la semaine dernière, consistant à transférer d'ici la fin 2018 la production de trains et le bureau d'études de Belfort vers son site de Reichshoffen (Alsace).

Sur les 480 salariés que compte le site de Belfort, 400 salariés sont concernés par ce plan. (Simon Carraud, édité par Jean-Michel Bélot)