Le fonds Cevian veut voir ABB scinder ses réseaux électriques

mardi 13 septembre 2016 09h04
 

STOCKHOLM, 13 septembre (Reuters) - Le géant suisse des technologies énergétiques et d'automatisation ABB devrait scinder et mettre en Bourse sa division de réseaux électriques (Power Grids), a estimé mardi le fonds suédois Cevian, son deuxième actionnaire.

Le magazine allemand Manager Magazin avait rapporté cette année que Cevian avait fait appel à un cabinet de consultants pour étudier l'éventualité d'un démantèlement d'ABB, ce dont la direction du groupe suisse ne veut pas entendre parler.

"Scinder et faire coter Power Grids est la seule décision rationnelle et logique pour l'entreprise", déclare Christer Gardell, fondateur et directeur de Cevian, dans les colonnes du journal suédois Svenska Dagbladet.

"Les mastodontes qui ont des opérations trop séparées comme ABB sont bureaucratiques, lents et inefficaces."

Christer Gardell ajoute que l'amélioration récente des résultats de la division ne justifie pas son maintien au sein du groupe. "De plus, nous ne voyons pas de synergies dans la structure actuelle qui ne puissent faire l'objet d'accords de coopération ultérieurs entre Power Grids et les autres divisions", dit-il.

Le porte-parole de Cevian a confirmé ces propos en affirmant que les actionnaires verraient leur investissement augmenter de plus de 60%. Les deux entreprises auraient des actions "valant au moins 35 francs suisses", a-t-il assuré.

L'action ABB a clôturé à 21,61 francs sur le marché suisse lundi.

Cervian détient 5,2% du capital en actions et des droits de vote d'ABB. Le principal actionnaire du groupe, également suédois, est Investor avec une participation d'environ 10%. (Simon Johnson, avec Jon Revill et Oliver Hirt à Zurich, Véronique Tison pour le service français)