LEAD 1-Esselunga charge Citi d'étudier d'éventuelles offres-sources

lundi 12 septembre 2016 22h23
 

(Actualisé avec des précisions)

MILAN/ROME, 12 septembre (Reuters) - La fondateur d'Esselunga, la troisième chaîne de supermarchés en Italie, envisage une vente éventuelle et a choisi Citigroup pour étudier les manifestations d'intérêt de divers fonds de capital investissement américains, ont déclaré lundi deux sources proches du dossier.

Selon l'une d'elles, CVC Capital Partners et Blackstone se sont manifestés pour une entreprise qui a réalisé 7,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2015.

La seconde source a dit sans autre précision que le conseil d'administration de la holding familiale propriétaire d'Esselunga s'était réuni lundi pour donner mandat à Citi.

Esselunga a été fondée en 1957 par Bernardo Caprotti et ses frères avec le concours de Nelson Rockefeller. Elle est surtout présente dans le nord de l'Italie et compte essentiellement des supermarchés de taille petite et moyenne. Elle a également une activité en ligne.

L'enseigne et Citi se sont refusé à tout commentaire.

Esselunga vaut de quatre à six milliards d'euros, suivant l'immobilier qui pourrait être vendu avec les magasins, écrivait La Repubblica le week-end dernier.

Le marché de la distribution est très fragmenté en Italie et les chaînes de supermarchés sont plus petites que dans d'autres pays européens, d'où les opportunités de consolidation.

Caprotti aurait par le passé opposé une fin de non recevoir à des avances émanant du britannique Tesco et du géant américain Wal-Mart.

(Elisa Anzolin et Francesca Piscioneri, Wilfrid Exbrayat pour le service français)