LEAD 1-Deutsche Bank dément vouloir céder sa gestion d'actifs

lundi 12 septembre 2016 17h02
 

(Actualisé avec autres extraits de la lettre, contexte)

FRANCFORT, 12 septembre (Reuters) - Deutsche Bank n'a aucun projet de cession de son activité de gestion d'actifs, a déclaré lundi le président du directoire de la banque allemande, John Cryan, dans une lettre à ses employés, auxquels il demande de se mobiliser pour faire face aux problèmes que connaît la première banque allemande.

"Il y a une rumeur en particulier que je tiens à dissiper en affirmant clairement que Deutsche Asset Management est et restera une partie essentielle de notre modèle d'entreprise", écrit-il dans un message adressé au personnel.

Des articles de presse ont récemment évoqué la possibilité d'une cession de la gestion d'actifs dans le cadre des efforts de restructuration de la banque.

"Ne vous laissez pas distraire par des spéculations sur d'éventuels projets de fusions ou de cessions", a-t-il dit. "Nous avons suffisamment de problèmes à régler de notre côté et nous avons l'intention de nous concentrer là-dessus pour le moment."

L'action Deutsche Bank perd 3,11% à 13,23 euros vers 14h45 GMT, sous-performant la Bourse de Francfort (-1,59%).

Les spéculations ont été déclenchées pas des informations selon lesquelles les dirigeants de Deutsche Bank et de Commerzbank ont parlé de fusion en août mais ont renoncé au projet, souhaitant en finir avec leur restructuration avant de prendre des initiatives dans ce sens.

John Cryan a reconnu dans sa lettre des avancées en direction du réglement des erreurs du passé et des réductions d'effectifs, tout en appelant les équipes de Deutsche Bank à se tourner également vers l'avenir.

"Notre tâche n'est pas seulement de mener à bien la restructuration", a-t-il dit, recommandant à ses employés de faire preuve de plus d'audace et d'initiative.

Le restructuration stratégique et l'incertitude sur l'emploi au sein de la banque a porté atteinte au moral des équipes de Deutsche Bank, a récemment reconnu le président du directoire.

Selon des sources, la première banque allemande réfléchit à une accélération de sa restructuration pour faire face à une baisse de ses revenus dans un contexte de taux bas. (Arno Schütze et Maria Sheahan; Véronique Tison et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)