France-"Nous pouvons sauver Alstom", assure Valls

dimanche 11 septembre 2016 11h23
 

PARIS, 11 septembre (Reuters) - "Nous pouvons sauver Alstom" à condition que les dirigeants du groupe "jouent pleinement leur rôle", a déclaré dimanche Manuel Valls.

Le groupe industriel a annoncé cette semaine le transfert d'ici fin 2018 de la production de trains et du bureau d'études de son site historique de Belfort vers celui de Reichshoffen, en Alsace, pour tenir compte de la baisse des commandes en France.

"La méthode employée par Alstom est inacceptable", a commenté le Premier ministre au "Grand Rendez-Vous" Europe 1-Les Echos-iTELE.

"Tous les jours, avec le président de la République et les ministres, nous nous battons pour qu'Alstom gagne des marchés, au plan international comme au plan européen", a-t-il souligné.

L'Etat est actionnaire d'Alstom à hauteur de 20%.

"Nous savions les faiblesses qui existaient sur le site de Belfort", a précisé Manuel Valls.

"Nous avons déjà sauvé Alstom et nous pouvons sauver Alstom à condition que les dirigeants jouent pleinement leur rôle", a-t-il ajouté.

Le site de Belfort compte actuellement 480 salariés. Son activité sera recentrée sur la maintenance et la réparation.

Alstom a déclaré que les 400 salariés concernés se verraient proposer un reclassement dans un autre site en France. (Sophie Louet)