Scepticisme sur la création d'un fonds de crise de la zone euro

vendredi 9 septembre 2016 21h59
 

BRATISLAVA, 9 septembre (Reuters) - Les ministres de Finances et les gouverneurs des banques centrales de l'Union européenne ont discuté vendredi de l'idée de créer un fonds de crise pour la zone euro, encore appelé "capacité budgétaire", dans un climat de relatif scepticisme.

Il n'y a eu d'accord sur aucun aspect de la proposition, sinon sur le fait que les négociations devaient se poursuivre.

"La majorité a été d'accord sur le fait qu'il est important de discuter de ces questions et a convenu que ce n'était pas pour demain ni pour après-demain. Il faudra un certain temps", a dit le vice-ministre des Finance, Ivan Lesay, à la presse.

L'idée d'une telle "capacité budgétaire" circule depuis la crise de la dette souveraine en 2012 et s'inscrit dans le cadre des projets d'intégration économique à moyen et long termes.

La constitution de ce fonds est considéré comme un pas nécessaire pour compléter l'union monétaire et renforcer l'intégration des 19 pays de la zone euro, permettant également d'amortir les chocs externes économiques et financiers.

Mais la question est sensible car elle comporte le risque que les pays les plus orthodoxes sur le plan budgétaire ne doivent financer les pays membres les plus dépensiers.

La présidence slovaque de l'UE avait préparé une note sur ce sujet en vue de la réunion des ministres et gouverneurs des banques centrales vendredi et samedi à Bratislava.

(Jan Strupczewski, Juliette Rouillon pour le service français)