Le patron de la CSU critique la politique migratoire de Merkel

vendredi 9 septembre 2016 19h46
 

BERLIN, 9 septembre (Reuters) - Le chef de file de la CSU, alliée bavaroise des conservateurs allemands, a indiqué à Angela Merkel que sa formation renoncerait à participer au congrès annuel de la CDU en décembre si la chancelière ne changeait pas de politique à l'égard des réfugiés.

Horst Seehofer, Premier ministre du Land de Bavière, a expliqué à la chef du gouvernement allemand que son refus de modifier sa politique en matière migratoire ne pouvait que faire le jeu du parti anti-immigration et eurosceptique Alternative für Deutschland (AfD).

Cette menace du patron de la CSU constitue une entorse inhabituelle dans l'unité au sein du bloc conservateur avant les élections législatives prévues en septembre prochain.

Dans un entretien au Spiegel avant une réunion de deux jours des dirigeants de la CSU samedi, Horst Seehofer entend répondre à la déclaration faite jeudi par la chancelière devant le Bundestag où elle a mis en garde contre la montée des extrémismes et expliqué sa politique en faveur des réfugiés.

"Il ne peut pas y avoir de compromis sur ce sujet. Cela ne fait que renforcer l'AfD", estime le dirigeant bavarois. "Si nous ne parvenons pas à un consensus sur cela, ma présence (au congrès de la CDU) ne serait rien d'autre qu'un spectacle médiatique", ajoute Seehofer.

La CDU d'Angela Merkel a enregistré dimanche un cuisant revers lors de l'élection dans le Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale, considérée comme son fief. Les conservateurs sont arrivés en troisième position derrière l'AfD qui confirme sa percée scrutin après scrutin, cette année.

(Pierre Sérisier pour le service français)