Les dirigeants de BMW bouderont le Mondial parisien-sources

vendredi 9 septembre 2016 18h55
 

FRANCFORT/MUNICH, 9 septembre (Reuters) - Les principaux dirigeants de BMW ne feront pas le déplacement à Paris pour le Mondial de l'automobile le mois prochain en raison de tensions sur la stratégie du constructeur en matière de voitures électriques, ont rapporté à Reuters des sources informées des débats.

BMW, dont le modèle i3, qui a nécessité de lourds investissements, se vend mal, se demande s'il doit accélérer son développement dans la voiture électrique ou au contraire le freiner pour protéger sa rentabilité, ont expliqué les sources.

Norbert Reithofer, qui avait couvé le projet i3 alors qu'il était président du directoire, est maintenant président du conseil de surveillance et met la pression sur son successeur, Harald Krüger, pour qu'il persévère dans cette voie.

D'autres dirigeants plaident en revanche pour un coup de frein sur la voiture électrique jusqu'à ce que les ventes du modèle i3 décollent. Ces mêmes dirigeants manquent d'enthousiasme pour le projet de lancer une Mini électrique, ajoutent les sources.

La plupart des huit membres du directoire, dont son président et le directeur financier, viennent généralement chaque année à Paris pour les journées réservées à la presse et aux dirigeants qui précèdent l'ouverture au public du Salon.

Mais cette année, seul le directeur commercial Ian Robertson viendra à Paris, les autres membres du directoire restant en Allemagne pour participer fin septembre à une réunion sur la stratégie du groupe, ont précisé les sources.

Le Mondial de l'automobile sera ouvert au public du 1er au 16 octobre. (Edward Taylor, Irene Preisinger et Jake Spring; Patrick Vignal pour le service français)