La Corée du Nord et la Fed pèsent sur Wall Street

vendredi 9 septembre 2016 15h40
 

NEW YORK, 9 septembre (Reuters) - Wall Street évolue vendredi en baisse dans les premiers échanges après l'annonce d'un nouvel essai nucléaire par la Corée du Nord et les propos d'un responsable de la Réserve fédérale plaidant pour un resserrement monétaire.

L'indice Dow Jones perd 96,70 points, soit 0,52%, à 18.383,21. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,67% à 2.166,67 et le Nasdaq Composite cède 0,78% à 5.218,41.

La Corée du Nord a annoncé vendredi avoir mené un nouvel essai nucléaire, d'une puissance sans précédent, et se dit désormais capable de monter des têtes nucléaires sur des missiles balistiques, ce qui lui a valu des condamnations de la part des Etats-Unis mais également de la Chine, son principal allié.

Orientées à la baisse dans le sillage de cette annonce, les futures sur les indices de référence de la Bourse de New York ont accentué leurs pertes après les déclarations du président de la Fed de Boston, Eric Rosengren, invitant la banque centrale américaine à ne pas attendre trop longtemps avant de relever ses taux d'intérêt.

Les signaux de cette nature se multiplient ces derniers temps, même si les marchés pensent toujours majoritairement que la Fed n'agira pas lors de sa prochaine réunion, les 20 et 21 septembre, mais plutôt en décembre.

Aux valeurs, l'exploitant de gazoducs et d'oléoducs Williams Companies cède plus de 3% après l'abandon d'un projet de rachat par son concurrent Enterprise (-0,1%).

Kroger perd 0,6% après l'abaissement par la chaîne de supermarchés de ses prévisions de résultats annuels.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

(Chuck Mikolajczak; Patrick Vignal pour le service français)