La BoJ veut pentifier la courbe des taux-sources

vendredi 9 septembre 2016 10h16
 

TOKYO, 9 septembre (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) étudie diverses possibilités visant à pentifier à nouveau la courbe des rendements obligataires et ces dernières pourraient être abordées à l'occasion de sa réunion de politique monétaire de ce mois-ci, entre autres mesures d'ajustement de son programme d'assouplissement monétaire, ont dit vendredi des sources proches du dossier.

L'idée générale serait de réduire les rendements à court et moyen termes, ceux qui ont le plus d'influence sur les coûts d'emprunt des entreprises, tout en remontant les taux ultra-longs considérés comme étant beaucoup trop bas, ont ajouté les sources.

Pour y parvenir, entre autre moyens, il serait question de rendre les achats obligataires de la BoJ plus souples et d'informer les marchés de manière plus claire sur l'orientation prévisible de la politique monétaire.

"Les taux négatifs faisant désormais partie de l'arsenal monétaire, la BoJ peut combiner ses outils de bien des manières", a expliqué l'une des sources. "Faire dans la communication avancée (forward guidance) pourrait également marcher".

En dépit de trois années de recours massif à la planche à billets, dans le cadre de son programme massif de rachat d'actifs dit d'"assouplissement quantitatif et qualitatif" (QQE), la BoJ n'est toujours pas parvenue à réaliser son objectif d'une inflation de 2%.

La courbe des rendements s'est nettement aplatie au Japon après que la BoJ eut ajouté au QQE en janvier les taux négatifs, ce qui a surpris les autorités monétaires qui ne pensaient pas que les taux ultra-longs allaient fléchir autant en réaction à une initiative visant à réduire au contraire les taux courts.

Haruhiko Kuroda, le gouverneur de la BoJ, a par ailleurs rencontré ce vendredi le Premier ministre Shinzo Abe, ce qui, de l'avis du secrétaire général du gouvernement, témoigne des efforts déployés par la banque centrale et par Tokyo pour coordonner des politiques de relance économique.

"La réunion d'aujourd'hui traduit notre position: gouvernement et BoJ poursuivent une politique budgétaire et une politique monétaire, tout en les coordonnant l'une à l'autre", a dit Yoshihide Suga. (Leika Kihara, avec Tetsushi Kajimoto Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)