** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 9 septembre 2016 07h52
 

PARIS, 9 septembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en légère baisse vendredi à l'ouverture, dans la foulée du modeste
repli de Wall Street et au lendemain des pertes de la veille, subies après
l'absence d'annonce notable de la part de la Banque centrale européenne (BCE),
qui n'a même pas débattu d'une prolongation de son programme de rachats
d'actifs. 
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien,
le Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient tous trois
reculer de 0,1% en début de séance. Depuis le début de la semaine, les deux
premiers n'ont guère bougé tandis que la place londonienne accuse un repli de
0,5%. 
    La Bourse de Tokyo évolue en légère hausse peu avant sa clôture, se
dirigeant vers une progression hebdomadaire de 0,4%, alors qu'elle avait plongé
dans le rouge en cours de séance après l'annonce par la Corée du Nord d'un essai
nucléaire. 
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon)
 cède de son côté 0,61%, sous le coup notamment d'un recul de
quelque 1,5% de la Bourse de Séoul.
    Jeudi, Wall Street a fini en baisse de plus de 0,2%, plombée par Apple
 au lendemain de la présentation de son nouvel iPhone 7 qui n'a pas
impressionné les investisseurs.
    Maintenant que la réunion de la BCE est passée, les investisseurs vont à
nouveau tourner leur regard vers la Réserve fédérale, qui tient sa réunion de
politique monétaire les 20 et 21 septembre, tout comme la Banque du Japon (BoJ).
    "Une hausse des taux est fort improbable. Mais, à moins d'envoyer des
signaux, elle (la Fed) éprouvera des difficultés à faire en sorte que les
intervenants de marché inscrivent dans les cours une hausse des taux d'ici la
fin de l'année. Donc elle pourrait dire quelque chose laissant entendre qu'elle
envisage une hausse des taux dans les mois à venir", a noté Hiroko Iwaki,
analyste taux chez Mizuho Securities.
    L'euro, qui avait atteint un pic de deux semaines face au dollar après le
statu quo de la BCE, poursuit sur sa lancée, progressant de 0,15% contre le
billet vert. 
    Les cours du pétrole reculent de 1%, sous le coup de prises de bénéfices,
après avoir bondi de plus de 4% jeudi après l'annonce d'une très forte
diminution des stocks aux Etats-Unis.
    
 PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 9 SEPTEMBRE :
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 DE      06h00  Commerce extérieur             juillet     +22,0 mds    +21,7 mds
                - exportations                             +0,25%        +0,3%
                - importations                             +0,8%         +1,0%
 FR      06h45  Solde budgétaire               juillet     ---           -61,8 mds
         06h45  Production industrielle        juillet     +0,2%         -0,8%
 GB      08h30  Commerce extérieur             juillet     £-11,8 mds    -12,4 mds
 US      14h00  Stocks des grossistes          juillet     0,0%          0,0%
                - ventes des grossistes                    +0,2%         +1,9%
    
    VALEURS À SUIVRE
    *  BANCA MONTE DEI PASCHI DI SIENA. Fabrizio Viola,
l'administrateur délégué de l'établissement, a accepté de s'effacer et de
laisser la place à un homme neuf pour tenter de gagner le soutien des
investisseurs au plan de sauvetage dévoilé en juillet par la troisième banque
italienne. 
    
    * BANCO POPOLARE et BANCA POPOLARE DI MILANO ont annoncé
jeudi avoir obtenu l'autorisation de la Banque d'Italie à leur projet de fusion.
 
    
    * BAYER envisage de céder son activité de dermatologie dans le
cadre de ses efforts pour se rapprocher de MONSANTO, rapporte jeudi
l'agence Bloomberg en citant des sources. 
    
    * RUBIS a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires de 1.453 mlns
d'euros au premier semestre (+12%) et d'un résultat net PDG record de 104 mlns
d'euros (+10% à périmètre constant). 
    
    * AIR LIQUIDE a finalisé la cession à Matheson de certains de ses
actifs aux États-Unis dans le cadre de son acquisition d'Airgas, conformémént
aux demandes de l'autorité américaine de la concurrence. (Le communiqué bit.ly/2cwBcuO)
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoît Van Overstraeten, édité par Wilfrid Exbrayat)