La City pâtira fortement d'un retrait britannique du marché unique-UE

jeudi 8 septembre 2016 09h20
 

BERLIN, 8 septembre (Reuters) - Le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis estime dans une interview parue jeudi que si le Royaume-Uni quitte le marché unique européen, la City de Londres, première place financière d'Europe, en subira sérieusement les conséquences.

"Si le gouvernement britannique décide de quitter le marché intérieur européen ainsi que l'Union européenne, cela aura des effets sérieux sur la City de Londres", dit-il au journal allemand Handelsblatt.

"Pour le moment, les banques britanniques ont seulement besoin de la licence d'un pays de l'UE pour pouvoir développer ses activités dans tous les pays membres. Les banques perdront ce passeport européen si la Grande-Bretagne ne souhaite plus respecter complètement les droits et les devoirs du marché intérieur européen après un retrait de l'UE", ajoute Dombrovskis.

Par 52%, les Britanniques ont opté lors du référendum du 23 juin pour le "Brexit" - la sortie de leur pays de l'UE. L'interview de Valdis Dombrovskis à la presse allemande paraît le jour même où la Première ministre britannique Theresa May doit recevoir à Londres le président du Conseil européen Donald Tusk pour évoquer avec lui le processus de Brexit. Il s'agira de leur premier tête-à-tête depuis que Theresa May a succédé à David Cameron à la tête du gouvernement britannique. (Michelle Martin et Madeline Chambers; Eric Faye pour le service français)