LEAD 1-La Bourse de Tokyo a pâti de la vigueur de yen

jeudi 8 septembre 2016 08h58
 

(Actualisé avec détails)

TOKYO, 8 septembre (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en légère baisse jeudi, enchaînant sa deuxième séance dans la rouge d'affilée, sous le coup de la remontée du yen face au dollar et des incertitudes quant aux perspectives de la politique monétaire japonaise.

L'indice Nikkei a perdu 0,32%, soit 53,67 points, à 16.958,77 et le Topix, plus large, a cédé 3,58 points (-0,27%) à 1.345,95.

A un jour de la fin de la semaine, le Nikkei conserve un gain hebdomadaire de 0,2% après +3,45% la semaine précédente. Depuis le début de l'année, l'indice est encore en repli de 10,9%.

En écho à des propos tenus mardi par le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ) Haruhiko Kuroda, le vice-gouverneur de l'institut d'émission Hiroshi Nakaso a déclaré jeudi que la BoJ n'excluait ni d'enfoncer encore plus loin en territoire négatif l'un de ses taux directeurs ni de prendre d'autres mesures pour aboutir à son objectif d'une inflation de 2%.

Fin juillet, la BoJ avait annoncé un nouvel assouplissement monétaire avec le doublement de ses achats de fonds indiciels cotés (ETF), ce qui avait à l'époque laissé sur leur faim des acteurs de marché qui en attendaient davantage.

La banque centrale japonaise avait alors également dit qu'elle allait conduire une évaluation approfondie des effets de sa politique de taux d'intérêt négatifs et de son programme d'achat massif d'actifs, laissant entendre qu'une refonte majeure de son programme de stimulation monétaire était à l'ordre du jour.

Hiroshi Nakaso a souligné que cette évaluation devait notamment aboutir à des pistes permettant d'arriver plus rapidement à l'objectif de 2%, ajoutant que les débats ne porteraient certainement pas sur l'abandon de la politique monétaire ultra-accommodante mise en place depuis quelques années par la BoJ.

Selon une enquête publiée il y a deux semaines par Reuters, la BoJ assouplira à nouveau sa politique monétaire lors de sa réunion des 20 et 21 septembre.

Du côté des valeurs individuelles, le titre Nintendo a bondi de 13,2%, ce dernier ayant profité de l'annonce par Apple de l'installation de Super Mario Bros, un des jeux phares de l'éditeur, sur le nouvel iPhone.

L'action DeNa a pris pour sa part 10,6%, la société de jeux en ligne étant associée à Nintendo pour le développement et l'exploitation d'applications jeux. (Bureau de Tokyo, Juliette Rouillon et Benoît Van Overstraeten pour le service français)