Interparfums plombé au S1 par une provision pour contrôle fiscal

mercredi 7 septembre 2016 07h46
 

PARIS, 7 septembre (Reuters) - Interparfums a vu son résultat net reculer de 7% au premier semestre 2016 après une provision de 1,8 million d'euros liée à un contrôle fiscal portant sur ses quatre derniers exercices.

Le concepteur de parfums sous licence pour les marques Montblanc, Jimmy Choo ou Boucheron a également dégagé une marge opérationnelle en net repli, à 13,3% sur la période, après une hausse de 30% de ses dépenses de marketing et de publicité pour ses deux premières marques, Montblanc et Jimmy Choo.

Il avait averti, fin juillet, que sa rentabilité opérationnelle retrouverait un niveau "plus normatif" d'environ 13%" alors qu'elle avait atteint 14,6% au premier semestre 2015 grâce à la hausse du dollar et à l'absence de grands lancements.

Le résultat net part du groupe ressort à 13 millions d'euros sur le semestre, contre 13,9 millions un an plus tôt. Hors provision, il aurait progressé de 6%, précise Interparfums dans un communiqué.

Le groupe a également indiqué avoir prolongé de trois ans son contrat de licence avec S.T.Dupont, jusqu'au 31 décembre 2019. (Pascale Denis, édité par Julien Ponthus)