France-La hausse du budget de la défense jugée inéluctable

mardi 6 septembre 2016 19h21
 

* Valls juge l'objectif de 2% de PIB en 2024 atteignable

* "C'est l'objectif vers lequel il faut tendre"-Le Drian

* L'état-major estime que c'est le "prix de la paix"

par Marine Pennetier

PARIS, 6 septembre (Reuters) - La hausse du budget de la défense a été jugée inéluctable par les militaires et les politiques mardi, au deuxième jour de l'université d'été de la Défense à Paris, sur fond de menace sécuritaire "durable" et de militaires fortement sollicités par les différents théâtres d'opération.

La France, qui s'est engagée avec les autres membres de l'Union européenne à porter le budget militaire à 2% de son produit intérieur brut (PIB) en 2024 contre 1,78% actuellement, a révisé à deux reprises à la hausse la loi de programmation militaire depuis les attentats de janvier 2015.

Le budget défense, qui a été augmenté de 600 millions d'euros en 2016 à 32 milliards d'euros, augmentera encore de 700 millions d'euros en 2017. Parallèlement, le chef de l'Etat François Hollande a annoncé qu'il n'y aurait plus de diminution d'effectifs dans la défense jusqu'en 2019.

"Nous n'avons pas le choix sur l'effort en matière de sécurité et de défense", a souligné Manuel Valls lors de l'université de la Défense. "C'est vrai que la dépense publique dans notre pays est particulièrement élevée mais (...) la menace est là et durable et il nous faut investir beaucoup en matière de sécurité, de protection des Français, comme il nous faut investir beaucoup dans la lutte contre la radicalisation".

L'objectif 2% du PIB pris auprès de l'Otan "est atteignable", a-t-il poursuivi. "Dans les dix ans qui viennent les niveaux d'engagements financiers et humains pour les ministère des l'Intérieur et de la Défense ira croissant. Vu la menace extérieure, cet effort devra se poursuivre."   Suite...