September 6, 2016 / 8:47 AM / a year ago

LEAD 2-GE se renforce dans la 3D avec SLM Solutions et Arcam

3 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec Concept Laser, cours de Bourse actualisés)

FRANCFORT/STOCKHOLM, 6 septembre (Reuters) - General Electric a annoncé mardi son intention de racheter pour 1,4 milliard de dollars deux spécialistes de l'impression 3D pour l'industrie, l'allemand SLM Solutions et le suédois Arcam.

Une autre société allemande d'impression 3D, Concept Laser, est par ailleurs mise en vente par son fondateur Frank Herzog qui veut profiter de l'explosion de la demande pour cette technologie, selon des sources proches du dossier.

L'impression 3D est utilisée depuis des décennies pour l'élaboration de prototypes mais ses progrès récents lui permettent maintenant de servir à la fabrication de pièces fonctionnelles, allant des couronnes dentaires à des composants aéronautiques.

Les machines vendues par Arcam, l'inventeur du procédé EBM (Electron Beam Melting), servent dans l'aéronautique et dans l'industrie pharmaceutique. SLM Solutions travaille pour ces mêmes secteurs et aussi ceux de l'énergie et de l'automobile.

GE Germany Holdings, la filiale allemande de General Electric, a précisé offrir 38 euros par action pour reprendre SLM Solutions, soit une valorisation de 683 millions d'euros (731 millions de dollars) pour la société basée à Lübeck.

GE Germany a ajouté s'être déjà entendu avec des actionnaires de la firme pour avoir 31,5% du capital.

La filiale suédoise du groupe américain, GE Sweden Holdings, propose de son côté d'acquérir Arcam pour 285 couronnes par action, soit 5,86 milliards de couronnes (614 millions d'euros ou 687 millions de dollars) au total, dans le cadre d'une offre qui a reçu le soutien unanime du conseil d'administration de la société suédoise.

Le prix par action représente une prime de 53% par rapport au cours de clôture d'Arcam lundi.

Arcam bondit de 53,5% à 285,50 couronnes en Bourse de Stockholm, s'alignant sur le prix de l'offre, tout comme l'action SLM qui s'adjuge 40,5% à 39,05 euros à Francfort. En revanche, GE perd 1,2% à Wall Street.

"La fabrication additive (l'impression 3D) constitue une partie essentielle de l'évolution de GE en groupe digital industriel", a déclaré Jeff Immelt, le directeur général du conglomérat américain, dans un communiqué.

Pour ce qui concerne Concept Laser, les offres, attendues en octobre, devraient valoriser cette entreprise née en 2000 plus de 20 fois l'excédent brut d'exploitation projeté en 2016, soit à plus de 500 millions d'euros, de l'avis des sources.

Cela étant, l'investissement annoncé par GE n'est pas forcément du meilleur augure pour Concept Laser, estime l'une des sources. "GE a racheté la plus grande partie des concurrents. Comment survivre face à GE sur le long terme", a-t-elle dit. (Maria Sheahan à Francfort et Oskar von Bahr à Stockholm, avec Arno Schütze, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below