Ankara promet d'investir dans le Sud-Est dévasté par les combats

dimanche 4 septembre 2016 17h47
 

ISTANBUL, 4 septembre (Reuters) - La Turquie va investir 10 milliards de livres (3 milliards d'euros) pour reconstruire les régions du Sud-Est à majorité kurde dévastées par les affrontements des derniers mois entre l'armée turque et les séparatistes du PKK, a déclaré dimanche le Premier ministre turc Binali Yildirim.

"Nous investissons 10 milliards de livres. A la place des maisons détruites par le PKK, nous construirons de splendides maisons", a annoncé le chef du gouvernement lors d'un déplacement à Diyarbakir, la plus grande ville de la région.

Le gouvernement turc a précédemment estimé qu'environ 6.000 bâtiments avaient été détruits lors des opérations menées dans les villes par les militaires contre les séparatistes.

Binali Yildirim a promis que les autorités investiraient dans sept centres provinciaux et construiraient maisons, mosquées et hôpitaux. Il a ajouté que le gouvernement s'attellerait à la reconstruction du quartier historique de Sur à Diyarbakir, dont les murailles héritées de l'époque romaine sont classées au patrimoine mondial de l'Unesco.

Le Premier ministre turc a par ailleurs réaffirmé que la Turquie ne permettrait jamais la formation d'un "Etat artificiel" dans le nord de la Syrie, à l'adresse des combattants kurdes soutenus par les Etats-Unis dont Ankara cherche aujourd'hui, par les armes, à freiner la progression.

L'armée turque a lancé l'opération "bouclier de l'Euphrate" le 24 août en pénétrant dans le nord de la Syrie pour en chasser les djihadistes de l'Etat islamique tout en stoppant l'avancée des milices kurdes YPG appuyées par Washington. (Melih Aslan; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)