G20-Juncker: La condamnation d'Apple fondée sur des faits

dimanche 4 septembre 2016 07h02
 

HANGZHOU, Chine, 4 septembre (Reuters) - La décision de la Commission européenne de condamner cette semaine Apple à verser 13 milliards d'euros d'arriérés d'impôts à l'Irlande est fondée sur les faits et sur les règles existantes et ne vise pas les Etats-Unis, a déclaré dimanche le président de la Commission, Jean-Claude Juncker.

Le chef de l'exécutif européen, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse à Hangzhou, en Chine, où s'ouvre le sommet du G20, en veut pour preuve que les enquêtes de la Commission ont principalement visé des entreprises européennes.

Il a expliqué que les gouvernements nationaux ne pouvaient accorder des avantages fiscaux à certaines entreprises et pas à d'autres.

Tim Cook, le directeur général d'Apple, a dénoncé une "stupidité politique absolue". La Maison blanche et le Trésor américain ont prévenu pour leur part que les relations économiques avec l'Europe pourraient pâtir de la décision de la Commission.

VOIR AUSSI

ANALYSE Apple: Une décision très politique de la Commission européenne (Nate Taplin; Henri-Pierre André pour le service français)