France-Les renégociations de crédits à l'habitat accélèrent

vendredi 2 septembre 2016 11h28
 

PARIS, 2 septembre (Reuters) - L'encours des crédits aux particuliers a progressé de 3,7% en France sur les douze mois à fin juillet, un rythme inchangé par rapport à juin, selon les données brutes publiées vendredi par la Banque de France.

Cette évolution reflète une stabilité pour les crédits à l'habitat (+3,3%) et un léger ralentissement des crédits à la consommation, dont la croissance reste néanmoins très dynamique (+5,7% après +5,9% les deux mois précédents).

La production de nouveaux crédits à l'habitat a accentué sa hausse (21,1 milliards après 19,2 milliards en juin) en liaison avec l'accélération des renégociations, qui ont représenté 44,4% (38,1% en juin) du total, à la faveur de la baisse prononcée des taux d'intérêt.

Le taux moyen des crédits à l'habitat à long terme est descendu en juillet à 1,78% contre 1,85% un mois plus tôt.

La Banque de France fait état aussi d'une hausse des crédits destinés à des investissements dans l'habitat locatif dans le contexte des taux très bas et des mesures d'encouragement fiscal : leur part dans la production est passée à 12% contre moins de 10% il y a un an.

S'agissant des crédits à la consommation, la production a légèrement diminué sur le mois de juillet (3,98 milliards d'euros après 4,02 milliards en juin).

L'encours total des crédits aux particuliers s'élevait à 1.078,0 milliards d'euros fin juillet.

Le communiqué de la Banque de France : here (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)