Sanctions américaines visant le "pont de Poutine" vers la Crimée

jeudi 1 septembre 2016 20h40
 

MOSCOU/WASHINGTON, 1er septembre (Reuters) - Des entreprises et personnes engagées dans la construction d'un pont devant relier la péninsule de Crimée à la Russie, projet cher au président Vladimir Poutine, ont été ajoutées jeudi à la liste des entités sous le coup de sanctions américaines.

Le département américain du Trésor a adjoint plusieurs dizaines de personnes et d'entreprises à la liste, publiée pour la première fois lorsque la Russie avait en mars 2014 annexé la péninsule de Crimée. La liste avait été élargie par la suite en raison du soutien de Moscou aux séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine.

De même que plusieurs filiales du géant gazier russe Gazprom et 11 responsables de Crimée, le Trésor américain a inclus sept entreprises directement engagées dans la construction du pont routier et ferroviaire par-dessus le détroit de Kertch, surnommé par certains Russes le "pont de Poutine".

Le ministère russe des Affaires étrangères n'a pas réagi pour le moment à cette extension des sanctions américaines.

(Jack Stubbs et Yeganeh Torbati; Eric Faye pour le service français)