France-A Notre-Dame-des-Landes, la "ZAD" se tient sur ses gardes

mercredi 31 août 2016 12h39
 

* Conseils juridiques, formation aux premiers secours

* Victoire des partisans du projet d'aéroport contesté

* Valls a promis un début des travaux à l'automne

par Guillaume Frouin

NOTRE-DAME-DES-LANDES, 31 août (Reuters) - Rebaptisée "zone à défendre" par ses habitants, la "zone d'aménagement différé" (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) se prépare à riposter à toute tentative d'évacuation de la zone, après la victoire des partisans du projet d'aéroport lors de la consultation locale du 26 juin.

Le Premier ministre Manuel Valls avait promis avant le scrutin un lancement des travaux "à l'automne", en cas de victoire du "oui". Les habitants de la Loire-Atlantique s'étaient finalement prononcés à 55% en faveur du projet, qui a été confié par l'État au groupe Vinci

Sur le terrain, la résistance s'organise. Une première formation "Prêt-e-s pour défendre la ZAD ?" va se tenir samedi et dimanche à "La Wardine", un des soixante lieux de vie que compte la zone.

"On y donnera des conseils juridiques en cas de garde à vue, et on fera une formation aux premiers secours en cas de blessures", explique un habitant. "Une course d'orientation sera aussi organisée pour savoir se déplacer sur la zone sans rencontrer de véhicules de gendarmerie."

Des conseils pour occuper des "lieux de pouvoir", partout en France, seront aussi dispensés pour ceux qui ne pourraient être présents sur place le jour venu. Ces formations vont se répéter tous les week-ends jusqu'au 8 octobre, date d'une grande journée de "mobilisation" contre les expulsions.   Suite...