Les objectifs de la Fed en passe d'être atteints-Rosengren

mercredi 31 août 2016 10h28
 

PEKIN, 31 août (Reuters) - Les objectifs de la Réserve fédérale en matière d'inflation et d'emploi seront probablement atteints bientôt et la banque centrale doit comprendre qu'un resserrement progressif de sa politique monétaire permettra d'écarter des risques comme ceux qui pourrait découler de la hausse des prix immobiliers commerciaux, a déclaré mercredi Eric Rosengren, le président de la Fed de Boston.

Lors d'une conférence monétaire à Pékin fermée à la presse, Eric Rosengren a mis l'accent, selon le texte de son discours, sur la hausse "assez spectaculaire" du prix de certains actifs comme ceux dans l'immobilier commercial et il a ajouté que la politique monétaire devait prendre en compte les risques pour la stabilité financière.

Avec une économie proche du plein emploi, s'il n'est déjà atteint, et une inflation "qui se rapproche" de l'objectif de 2%, le double mandat de la Fed "est en passe d'être bientôt réalisé", a expliqué Rosengren, qui dispose d'un droit de vote cette année au comité de politique monétaire (Fomc) de la Fed.

"Un pas plus rapide vers la normalisation monétaire pourrait différer le moment où l'on atteindra les deux objectifs de plein emploi et de stabilité des prix mais il réduirait le risque d'une plus grande divergence par rapport au double mandat lors du prochain cycle baissier", ajoute-t-il.

Les taux bas sur une période prolongée présentent des risques, a encore relevé Rosengren, qui fait plutôt figure de "colombe" au sein de la Fed.

Il n'a pas dit s'il était favorable à une nouvelle hausse de taux avant la fin de l'année, après celle décidée par la Fed en décembre dernier, et a réitéré la nécessité d'un mouvement de resserrement lent et graduel pour ne pas mettre en danger la croissance américaine.

Présent à la même conférence, son homologue de la Fed de Chicago Charles Evans a insisté sur la nécessité de maintenir des taux bas sur le long terme en raison du ralentissement de la croissance de la productivité et du vieillissement de la population américaine.

La conférence est organisée par le Shanghai Advanced Institute of Finance. (Jonathan Spicer et Ann Saphir, Véronique Tison pour le service français)