France-Face aux critiques, Bercy défend un budget 2017 "sérieux"

mercredi 28 septembre 2016 09h03
 

PARIS, 28 septembre (Reuters) - Le gouvernement français a présenté mercredi un projet de budget pour 2017 réaffirmant son objectif d'un déficit public à 2,7% du produit intérieur brut (PIB) en fin d'année et prévoyant la compensation intégrale des dépenses supplémentaires annoncées ces derniers mois.

A sept mois de la présidentielle, le dernier projet de loi de finances du quinquennat, qui concrétise le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, officialise la baisse d'un milliard d'euros de l'impôt sur le revenu annoncée au début du mois et consacre le renforcement des moyens aux secteurs considérés comme prioritaires (emploi, sécurité et éducation).

Déjà en butte aux critiques de l'opposition de droite qui dénonce une accumulation de factures impayées, le gouvernement doit également faire face aux réserves émises par le Haut conseil des finances publiques (HCFP).

Dans un avis rendu public mercredi dont Reuters a pu consulter une copie mardi, cet organisme fait part de son scepticisme sur la capacité de la France à ramener son déficit public sous le seuil de 3% du PIB l'an prochain.

"Cet engagement, nous le tiendrons", a répété le ministre de l'Economie et des Finances Michel Sapin à la presse.

"Ce n'est pas parce que nous assumons des dépenses supplémentaires pour financer nos priorités que ce budget n'en est pas moins un budget responsable", a ajouté le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert. (Myriam Rivet, édité par Sophie Louet)