LEAD 1-Free repasse devant SFR dans le fixe, cap sur l'Italie

mercredi 31 août 2016 08h45
 

(Actualisé avec source et précisions)

PARIS, 31 août (Reuters) - Free (Iliad ) a repris au premier semestre à SFR la place de numéro deux des fournisseurs d'accès internet en France, dopé par le succès de ventes privées qui lui ont permis de recruter un nombre élevé de nouveaux abonnés en dépit d'une concurrence toujours rude.

Le groupe fondé par Xavier Niel s'apprête en outre à prendre pied en Italie à l'occasion de la fusion prévue entre deux opérateurs mobiles dans le pays, une opération qui devrait recevoir le feu vert de la Commission européenne en début de semaine prochaine, selon une source au fait du dossier.

Iliad, dont les activités sont pour l'instant circonscrites à la France, avait annoncé début juillet un accord avec le hongkongais Hutchison et le russe Vimpelcom en vue de racheter une partie de leurs actifs en Italie dans le cadre du rapprochement entre leurs filiales 3 Italia et Wind.

Iliad espère répliquer dans la péninsule le succès de Free Mobile, dont les deux offres à prix cassés ont séduit 12 millions d'abonnés dans l'Hexagone quatre ans après leur lancement.

Au cours d'un premier semestre marqué par une bataille des promotions entre opérateurs télécoms, Free a continué à recruter de nouveaux clients à un rythme élevé dans le mobile avec 400.000 nouveaux clients, portant sa part de marché à 17,4%.

Dans le fixe, le groupe dirigé par Xavier Niel, qui a riposté avec des offres éclairs sur Vente Privée, a séduit 123.000 nouveaux abonnés, ce qui lui a permis de repasser devant SFR, temporairement devenu numéro deux français du fixe après la fusion avec le câblo-opérateur Numericable fin 2014.

Au global, son chiffre d'affaires a progressé de 6,3% à 2,3 milliards d'euros tandis que son Ebitda consolidé a bondi de 11,5% à 808,5 millions.

Le titre Iliad avait clôturé mardi soir en hausse de 1,31% à 177,50 euros, donnant une capitalisation boursière de 10,4 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, il accuse une baisse de 19%.   Suite...